Gaspard, volontaire chantier international : « Je suis reparti fier et heureux d'avoir vécu cette expérience riche en émotions »

« Je suis reparti fier et heureux d'avoir vécu cette expérience riche en émotions »

L'été dernier, je suis parti en Europe de l'est précisément au fin fond de la Slovaquie pour un chantier de volontariat international. Il se déroulait du 21 juillet 2019 au 05 août 2019. Et franchement j'ai vécu l'une des expériences les plus folles de ma vie.

J'aimerais vous témoigner mes impressions entre le premier jour et le dernier jour où je suis arrivé dans ce camps. Lorsque je suis arrivé en voiture le premier jour sur le lieu du chantier, (je suis venu de France avec un ami) j'ai été tout de suite démotivé par le paysage et le décor dans lequel nous étions. Un nouvel environnement très vert mais surtout très plat. Cela ne correspondait pas trop à mon quotidien car je vis dans les alpes iséroises à côté de Grenoble. Cela m'a donc un peu perturbé. Et finalement, au bout des quinze jours, je suis reparti fier et heureux d'avoir vécu cette expérience riche en émotions. J’ai changé d'avis par rapport à mon arrivée quinze jours plut tôt. Pour parler maintenant plus en détails de ce que j'ai vécu, j'ai fais des rencontres extraordinaires et j'ai pu partager énormément de choses avec les volontaires du chantier qui étaient tous internationaux.

L’objectif était de réaliser des actions pour rénover un petit village qui avait était menacé par la construction d'un barrage. Les travaux étaient donc axés sur l’environnement. Nous aidions à l’entretien des végétaux et des espaces verts locaux dans le village mais également dans la grande ville à coté. Nous avons travaillé trois heures le matin et quatre heures l’après-midi. Nous étions logés tous dans une ancienne école dans le petit village de Slatinka. Ces quinze jours m’ont permis de parler anglais mais surtout de découvrir une nouvelle culture et de partager des valeurs et des moments incroyables avec les autres volontaires comme par exemple quand nous faisions à manger en commun et lors des sorties dans les villages voisins. En dehors des journées de travail (le week-end), nous avons eu l'opportunité d'aller visiter une ville un peu plus au nord, Banská Bystrica, et de se rendre à un festival de musique locale. Et le dernier week-end, nous étions allés faire une randonnée dans les montagnes du Low tatras 50 km plus au nord. Ce qui m'a le plus marqué durant cette expérience, c'est la gentillesse et la bienveillance des gens qui nous ont accueillis. J'ai le souvenir que nous étions toujours en train de rigoler.  

Avant de partir je ne me doutais pas que cela allait être aussi fort en rencontres et en échanges avec les populations locales. Je ne savais pas trop à quoi ça allait ressembler quinze jours de volontariat. Si au début de cette expérience on m'aurait dit que j'allais être autant épanoui je ne l'aurais pas cru. 

J'ai vraiment pu profiter de cette expérience à 300%, je pourrais repartir quand vous voulez à l'étranger ! 

Merci pour ces expériences fabuleuses, continuez à envoyer les jeunes en volontariat partout dans le monde.
 

Gaspard, 21 ans, volontaire en chantier international en Slovaquie.


 

Notre projet s'appelait « Future Youth » et ils se déroulait à Bailesti en Roumanie. Notre mission principale était d'organiser des ateliers dans...
Justine et Valentin, volontaires Corps Européen Solidarités « Nous avons déconstruit nos préjugés par rapport à la Roumanie »
Lire le témoignage   
«Partir comme volontaire sur l’Ile de Tierra Bomba, c’est échanger des sourires avec des enfants heureux de partager la douceur caribéenne et c...
Agathe, volontaire moyen terme : « Echanger des sourires avec des enfants dans la douceur caribéenne »
Lire le témoignage   
Étudiante en Master pour devenir journaliste, je sais que l’université ne suffit pas, j’ai besoin de longues expériences à l’international. ...
Pauline, volontaire long terme CES : « L’université ne suffit pas, j’ai besoin de longues expériences à l’international. »
Lire le témoignage