Participez à un volontariat au Kenya avec nos associations locales partenaires : CIVS Kenya et KVDA !

Envie de participer à un volontariat au Kenya ?

Solidarités Jeunesses travaille depuis plusieurs années avec deux associations locales CIVS Kenya et KVDA afin d’envoyer des volontaires résidant.e.s en France sur des projets dans différents lieux du Kenya. Nous accueillons aussi des volontaires kenyans sur nos projets de volontariats en France !

Mais qui sont ces deux associations locales ?

CIVS Kenya concentre son travail sur le développement communautaire et ses projets de volontariats ont souvent lieu dans des zones défavorisées du pays. Les thématiques principales des projets proposées tournent autour de l’éducation et la solidarité, et parfois aussi sur la santé et l’environnement. Ce projet a par exemple des missions variées !

KVDA (Kenya Voluntary Development Association) est une organisation autochtone à but non-lucratif qui a été créé en 1933 et coordonne des chantiers internationaux depuis 1962. Elle est également apolitique. De manière générale ses projets de volontariats ont des thématiques liées soit à l’éducation, l’agriculture ou des activités manuelles. Cette année ils mettent en place un projet inédit sur le théâtre !

Quels types de volontariat est-il possible de réaliser au Kenya ?

Cette année, ces deux partenaires proposent chacun une bonne trentaine de projets différents, soit des chantiers de 2-3 semaines avec une équipe de volontaires internationaux, soit des volontariats moyen-long terme (minimum 1 mois) en immersion dans le travail de leur asso.

Qu’en disent ceux et celles qui sont déjà parti · e · s ?

Elouan qui est parti sur un chantier de KVDA en août 2023 décrit en trois mots cette expérience comme « enrichissante, différente, passionnante ». Même si son projet a été ponctué d’imprévus, il ajoute être reparti avec « une ouverture d’esprit et une prise de conscience des conditions de vie que certaines personnes peuvent avoir, ainsi que la chance que l’on a ».

De son côté, Catarina qui elle aussi est partie sur un chantier de KVDA en avril 2023 dit qu’elle a réalisé les activités suivantes : aide à la tree nursery, aide au centre de sourds avec des projets étudiants, aide aux cours de français au lycée des filles (kwale girls high scool), et participation aux travaux de remise en état du sentier (nature trail appartenant à shifoga community). Au moment où elle y était, elle était la seule volontaire internationale sur ce projet. Elle a notamment amélioré ses compétences en jardinage, couture, animation, communication, anglais… et elle a même appris un peu de Swahili !

A propos de l’impact de son chantier, elle nous a commenté qu’elle a « senti qu’[elle a] pu aider à [sa] petite échelle, malgré tout, car le travail à la tree nursery est dur et [qu’]ils sont peu de salariés. Au centre de sourds il y avait besoin d'aide au moment où [elle y était] car il y avait des projets d'accueil d’étudiants. A l'école [elle a] pu aider le prof de français qui avait besoin de [son] point de vue sur certains exercices et examens. Puis la journée d'examens a été très intense où [elle a] senti qu’[elle a] beaucoup apporté. Donc [son] volontariat a été fait de petits projets qui ont, [elle] pense, apporté une petite pierre à l'édifice de l'impact social et solidaire ».

Et au niveau de l’encadrement sur place ? 

- « Ils ont été super, ils prennent vraiment soin des volontaires et ne m'ont jamais laissée seule et se sont toujours préoccupés de ma sécurité. »

As-tu pu entrer en contact avec la communauté locale ? 

- « J'ai vécu avec les animateurs de chantier. Nous allions tous les jours au marché le soir pour ensuite cuisiner ensemble, on s'est bien adaptés les uns et les autres et on a partagé de très bons moments ! ».

En résumé, que t’a apporté cette expérience internationale ?

- « De nouveaux regards sur certaines choses de la vie.
La patience et l'entraide. Le partage de connaissances.
La connaissance des structures locales pour la protection de la faune et de la flore et les associations qui font vivre les projets sociaux et solidaires dans le village de Kwale. Un grand apport de connaissances pour mes projets professionnels.
L'envie de partir à nouveau. »

Et si jamais tu es intéressé·e par un volontariat dans un autre pays d’Afrique ?

Pas de problème, nous avons aussi des projets au Togo, au Mozambique, en Afrique du Sud, à Madagascar, en Tanzanie, au Ouganda, au Zimbabwe et au Maroc !  N’hésite pas à aller fouiller dans notre moteur de recherches « trouver un volontariat ».


Articles Liés

When volunteering meets media : MediAfrica

 

Le projet MediAfrica a été créé suite au constat partagé par plusieurs associations européennes et africaines d’une forte baisse de la participation à des volontariats internationaux, notamment en Afrique.
Voir plus

Weekend interculturel : 18 -19 juillet

 

Weekend interculturel : 18 -19 juillet
Voir plus

Devenir animateur·rice d'un projet de volontariat d'été

 

Chaque année, une soixantaine de volontariats sont organisés, dans le but de réaliser des projets d’utilité publique pendant 2 à 3 semaines. Durant ces chantiers regroupant entre 8 et 12 volontaires internationaux·ales des animateur·rice·s de groupe et techniques sont présent‧e‧s afin d’encadrer les volontaires. Animation de la vie quotidienne, gestion de groupe, lien avec la population locale, on ne compte plus les différentes cordes aux arcs des animateur‧rice‧s.
Voir plus