Le Centre de Beaumotte


Le Centre de Beaumotte a posé ses valises en 1979 dans le département de la Haute-Saône, à Beaumotte-Aubertans, un village de 391 habitants, bordé par la rivière Ognon. Cette association d’éducation populaire, créée par un groupe de bénévoles engagé.e.s, a d’emblée structuré son projet autour de l’accueil des personnes en grandes difficultés. Pour autant c’est très rapidement que la présence des volontaires internationaux s’est imposée comme une évidence : la mixité est en effet au cœur du projet de la délégation.

À la maison

L’ancienne papeterie, devenue maison, abrite aujourd’hui tout son p’tit monde. Si quelques dortoirs accueillent ponctuellement des groupes de passage, la majorité des espaces est dédiée à la vie des habitant.e.s que sont les volontaires, les jeunes mineur.e.s et majeur.e.s en accueil, les permanent.e.s, des bénévoles et les salarié.e.s du chantier d’insertion qui désirent vivre sur place. Si les permanent.e.s ont leur propre appartement dans les étages de la maison, ils/elles restent très présent.e.s dans la vie du centre ! À Beaumotte, on accompagne à l’autonomie, on responsabilise, mais on veille aussi. La cohérence entre le projet et la réalité du terrain semble porter ses fruits, même si ça n’est pas toujours facile. Les dinosaures, (c’est comme ça qu’on appelle ici les fondateurs et fondatrices), semblent avoir planté de jolies graines, car encore à l’heure actuelle, l’équipe se revendique de leurs mêmes valeurs, de leurs mêmes méthodes. Par exemple, la mixité s’affirme ici plus qu’ailleurs, comme un outil fondamental d’accompagnement des personnes et l’interculturalité comme un outil de socialisation majeur.

Au quotidien

La journée de chantier commence à 8h30, en tenue, à l’accueil. Avant cela, le café du petit dej’, la lecture de l’Est Républicain et le ménage collectif auront normalement aidé au réveil… normalement. Ainsi, à l’heure ou presque, complète ou non, l’équipe s’organise et se répartit les tâches ; et c’est agréable d’observer l’enthousiasme des un.e.s et des autres qui ne se tarit pas malgré le froid hivernal ! Les chantiers varient ici comme ailleurs selon les saisons : si aujourd’hui c’est la coupe du bois, hier c’était la construction d’un nouveau hangar, mais le plus souvent, on travaille sur le patrimoine de la région, en partenariat avec les collectivités locales. En parallèle de la vie de chantier, le rythme de la maison s’articule autour de l’organisation de la vie collective (intendance, menus, courses, ménages, etc.) et des temps de loisirs.

Dans le jeu des 7 familles, je demande…

Quelle que soit la durée de votre passage au centre ou la raison de votre venue, il est probable que vous ayez besoin de vous y sentir en famille, car la vôtre est loin, ou bien n’est pas. Alors, au choix, chacun.e son rôle : il y a les grand frères et les grande soeurs, les petites cousines, la tante de passage, les parents protéiformes et les adolescent.e.s rebelles. Et comme dans une famille, on se chamaille ou on se console, on s’ignore ou on s’entraide et bien sûr on éduque et on veille ! C’est comme ça la sauce Beaumotte !

Contact


Paola MELOSU - Déléguée régionale

03 84 68 33 41 - sj.beaumotte@orange.fr