courrier 10 rue du 8 Mai 1945 - 75010 Paris - France téléphone 01.55.26.88.77
solidarites jeunesses - volontariat international
Solidarités Jeunesses
 

2013

Cécile au Kenya !

Maëlle au Togo !

Clarisse au Mexique !

Lolaï au Togo !

Devenez volontaire en Afrique !

Mylène en Australie !

 

Cécile au Kenya !

Cécile est partie en volontariat long terme au Kenya, avec notre partenaire CIVS. Elle est volontaire dans une structure qui accueille des enfants démunis.

Elle a créé un blog pour pouvoir nous raconter ses péripéties, découvertes, ses joies et ses déceptions. Le tout agrémenté de jolies photos !

http://cecilekenya.eklablog.com/

Maëlle au Togo (la suite de ses aventures) !

On avait déjà posté un article de presse sur Maëlle en 2012, au moment de son départ. Elle revient aujourd’hui nous donner de ses nouvelles alors que le projet touche à sa fin.


Six mois au Togo, six mois pendant lesquels j’ai vécu intensément chaque minute, je dirais même chaque seconde.

Tous les matins, c’est avec le sourire aux lèvres que je prends mon petit vélo pour me rendre à l’école. Si je suis si enjouée d’arriver au travail c’est parce que je sais que les enfants vont m’accueillir en criant : " Davy Mayelle bonne arrivée ! ". Je travaille dans un jardin d’enfants dans la ville de Kpalimé au Togo. Dans ma classe il y a 49 enfants de 3 à 4 ans et nous sommes 3 davy (tata).
Au début j’étais un peu déboussolée car, gérer tout ce petit monde sans pouvoir communiquer avec des mots, c’est un peu compliqué. Puis, j’ai commencé à apprendre les bases de l’Ewe et la j’ai pu réellement intervenir dans la classe. On chante, on danse, on fait l’apprentissage de la langue et des notions de la vie comme : c’est ouvert, c’est fermé...
Nous avons établit une correspondance avec une classe de moyenne section en Bretagne ce qui nous a permis de comprendre que les iovos ( blancs) ne sont pas si différents.

Aujourd’hui j’ai l’impression d’avoir vécu, vécu pour de vrai quelque chose, en vivant les choses calmement mais au jour le jour.
Je me sens plus consciente de la réalité et je sais où je vais, c’est pourquoi j’ai dis à ma maman :" Tu sais, j’aurais pu faire n’importe quelles études cette année, mais cette expérience est la plus formatrice."

N’hésitez pas à voir le monde, il ya plein de merveilles seulement il faut bien ouvrir ses yeux et ses oreilles .

Galerie photo :

Clarisse au Mexique !

Clarisse effectue un volontariat de 6 mois au Mexique avec notre partenaire Nataté. Elle nous raconte, grâce à son blog, son expérience haute en couleurs !

http://clarisseauchiapasandco.blogspot.mx/

Lolaï au Togo !

Lolaï est au Togo où elle effectue un Service Volontaire Européen de 6 mois, Solidarités Jeunesses étant l’organisation d’envoi et ASTOVOT l’association d’accueil.

Ce projet fait partie d’un partenariat avec plusieurs associations africaines : au Togo, Kenya et Ouganda, qui a permit à 6 jeunes français de participer à des projets de sensibilisation à l’hygiène et à la santé mais également à plusieurs jeunes africains de venir effectuer 6 mois de volontariat dans nos délégations en France !

Très beau projet !

Ci-dessous, le lien vers la page Facebook de Lolaï. Vous pourrez y découvrir les photos qui retracent son expérience :
https://www.facebook.com/pages/A%C3%AFLo-Photos/188366457896154

Galerie photo :

Devenez volontaire en Afrique !


De nombreuses places sur les chantiers en Afrique sont encore disponibles !


Nous souhaitons aujourd’hui attirer votre attention sur certains chantiers que nous proposons en Afrique. Méconnus, ils méritent pourtant qu’on s’y intéresse tout particulièrement pour leur originalité et leur intérêt pour la communauté locale.

Caroline au Kenya ! http://carolineaukenya.tumblr.com/


Au pied du Kilimandjaro en Tanzanie, le dialogue inter-culturel est le moteur des projets de notre partenaire Uvikiuta. Convaincue que l’éducation est le fondement de la paix, de la solidarité et du développement durable, cette association prône le développement d’infrastructures appropriées auquel vous pouvez apporter votre contribution.

Pour UVDA et UPA nos deux partenaires en Ouganda les chantiers internationaux ont un rôle à jouer dans le développement des communautés au travers de la rencontre interculturelle. Ces projets sont basés sur la tradition africaine d’échange et d’humanisme durant lesquels vous vivrez des moments riches en partage.

La compagnie Wécré Théâtre au Burkina Faso vise à utiliser le théâtre comme un outil de développement en montant des saynètes qu’elle joue dans différents villages afin d’engager des débats sur des sujets de société. Cette troupe de théâtre volante accueille des volontaires internationaux chaque année. En plus d’offrir une opportunité exceptionnelle de découvrir le Burkina et sa culture, ce projet permet à la troupe de s’enrichir grâce à la rencontre interculturelle.

Au Maroc, l’association CJM a des objectifs sociaux, culturels et éducatifs tels que la formation à la citoyenneté, la participation de tous dans le développement économique et social et le renforcement de l’amitié, de la paix et de la justice entre les individus et les peuples. Venez y contribuer au travers de peinture fresque, de jardinage ou de création d’espaces verts !

N’hésitez pas à nous contacter pour recevoir notre brochure par mail ou par courrier, nous serons heureux de vous la faire partager !

Merci beaucoup aux volontaires qui nous ont envoyés toutes ces superbes photos ! On y trouve des photos du Kenya, Maroc, Togo, Tanzanie et Ouganda !

Galerie photo :

Jeremie au Kenya

World Heritage Volunteering campaign


Jeremie n’est pas volontaire mais bénévole actif au sein de Solidarités Jeunesses, en plus d’être photographe professionnel. Il a réalisé deux vidéos lors de sa visite de deux projets au Kenya, l’un mis en place par l’association GVDA et l’autre par KVDA. Ces projets participent à la campagne WHV, World Heritage Volunteering qui oeuvre pour la promotion et préservation de l’héritage culturel et naturel mondial.


* Le premier projet se déroule dans la réserve naturelle Maasai Mara Game. Des volontaires français, kenyans et coréens ont passés trois semaines au sein de la réserve. Ils ont mené une campagne de sensibilisation à l’écotourisme et ont initié des discussions et débats au sein de la communauté locale afin que les habitants s’approprient davantage le patrimoine de la réserve et participent à sa conservation. De plus, ils ont mis en place des ateliers au sein d’écoles primaires afin de faire la promotion et de sensibiliser les enfants au respect du patrimoine mondial.
Le but final du projet étant de mettre en place un plan d’action durable qui permettrait d’assurer une qualité de vie aux habitants et aux animaux de la réserve en préservant leur environnement naturel.

Volunteering in the Maasai Mara Game Reserve, Kenya. from Jérémie Jung on Vimeo.


* Le deuxième projet a lieu au sein de la forêt sacré du peuple Mijikenda à Kaya Kinondo. Les volontaires d’origines très diverses ont participé à différentes activités telles que la plantation d’arbres, discussions et diffusion d’informations relatives au patrimoine mondial, activités de sensibilisation, etc.
Ce projet tend à permettre aux volontaires de découvrir les cultures locales et saisir l’importance de la forêt dans la construction de l’identité et dans la cohésion de la population. Il a également pour objectif de renforcer l’implication des habitants dans la préservation de la forêt sacré.

Volunteering for the Mijikendas Sacred Kaya Forest, Kenya from Jérémie Jung on Vimeo.


Pour découvrir et même participer à ces projets et à bien d’autres encore, venez les consulter sur notre site internet, sur le moteur de recherche.

Mylène en Australie !


Mylène a participé à un chantier en Australie en décembre 2012. Son chantier s’est visiblement extrêmement bien passé, elle nous raconte quelques aspects de son expérience avec beaucoup d’enthousiasme !


Le projet  : Le travail était vraiment gratifiant. Nous avons eu de bons outils et les explications qu’il nous fallait. Le manager du Showground de Taralga où nous avons travaillé est venu quasi quotidiennement. Il était très enthousiaste, très détendu (en un mot, australien !) et nous a beaucoup soutenu et montré comment procéder.

Nous avons rencontré la population locale à différentes occasions, en particulier lors du barbecue que nous avions organisé à la fin de notre chantier. Nous avions distribué des invitations dans tout Taralga et une trentaine de personnes sont venues. Nous n’étions donc pas très nombreux mais ça nous a permis de vraiment échanger et discuter avec tout le monde. Nous avons également rencontré une association qui nous a expliqué son rôle dans la protection de l’environnement, comme la collecte de graines, etc. Nous sommes allés dans l’école locale afin de présenter notre pays et notre projet à Taralga. Les enfants étaient absolument adorables, ils ont chanté pour nous et nous sommes passés dans les classes pour qu’ils nous montrent les activités qu’ils ont pu faire pendant l’année. Un moment formidable !


Les 11 volontaires sous la banière d’IVP.

Le groupe  : Les deux tiers du groupe venaient d’Asie, ce qui me sortait du contexte européen auquel je suis habitué. C’était aussi la première fois que je recontrais des Chinois et des Coréens. J’ai beaucoup appris sur les différentes cultures et sur leur manière de penser qui est un peu différente de la notre. Très enrichissant ! Les décisions ont été généralement prises sinon à l’unanimité, du moins à la majorité. Nous avons discuté là où nous avions des avis différents et je ne me souviens pas d’une seule décision arbitraire.

Pour ce qui est de la communication, nous avons parlé en anglais étant donné que c’était la langue principale. Les niveaux étaient différents mais cela ne nous a aucunement empêché de nous comprendre. Nous avons tous appris quelques mots dans différentes langues !

Le groupe était excellent. Je crois que nous avons été l’un des meilleurs groupes qui soit ;) Nous avions beaucoup de différences culturelles et d’horizons différents, mais cela n’a posé aucun problème. Tout le groupe a pris part à chacune des activités, nous avons tous travaillé les uns avec les autres, tout le monde à mis la main à la pâte, en particulier les garçons. Je ne me souviens pas d’un problème majeur ou qui n’ait pas été résolu.


Ready to work ;)

Un jour, les enfants sont venus nous rendre visite au Showground et toute la préparation (qui ne dépendait pas que de nous mais aussi des personnes extérieures) n’a pas été gérée de la meilleure façon qui soit. Ce n’était pas un flop, mais ce n’était pas non plus très fluide. Nous en avons beaucoup discuté le soir même et j’en ai vraiment retiré quelque chose de très positif vu qu’on a pu parlé de nos ressentis (chacun tour à tour) et de ce que nous voulions changer ou améliorer. Une très grande leçon pour beaucoup d’entre nous je crois. C’est très agréable de pouvoir gérer les problèmes comme ça et de trouver une juste mesure entre avoir de bons souvenirs (ne pas laisser les problèmes être plus importants qu’ils ne le sont) et échanger pour améliorer ce qui peut l’être.


Le quotidien  : La nourriture était dé-li-cieu-se. Nous avons tous cuisiné (et participé aux tâches ménagères) sans exception. Nous avons eu des plats très variés et tous excellents, chacun essayant de faire de son mieux.

Nous étions dans une très belle demeure appelée Richlands (une ancienne demeure de maître vieille d’un siècle). Nous dormions dans des chambres de deux ou cinq. Je me suis très bien sentie là-bas. La demeure est dans les champs, avec des kangourous pas loin et un beau jardin rempli de fleurs et de légumes. Le problème de l’Australie est que les distances sont facilement élevées et les sorties assez dures à organiser. Nous sommes allés jouer au lawn ball (sorte de bowling), en ville une fois, nous avons pas mal visité les environs durant la journée pour voir comment les gens s’occupent de leur région, bref les activités n’ont pas manqué ! Nous avons même visité des grottes et un parc animalier (wild life park). Notre animateur, Mauro, avait des jeux pour nous occuper le soir parfois. Mais nous n’en avions pas tellement besoin, en quinze jours, mon plus gros problème a été de trouver du temps pour moi-même. :)


Ok, un seul reproche : deux semaines, c’est trop couuuurt ! Nous voulions tous rester plus :)

J’ai noué de profondes amitiés au cours de ce chantier et j’ai passées deux semaines absolument géniales. Je remercie Solidarités Jeunesses de m’avoir permis de participer à un tel projet !

Type de chantier:
Région:
Pays:
Votre age :
De:
Á:

Comment s'inscrire...


↓ Recherche avancée ↓
 
 
avec le soutien de :
Membre de :