courrier 10 rue du 8 Mai 1945 - 75010 Paris - France téléphone 01.55.26.88.77
solidarites jeunesses - volontariat international
Solidarités Jeunesses
 

Volontaires en Afrique !

Les volontaires racontent leur expérience :

Maëlle au Togo !

Caroline au Kenya !

 

Maëlle au Togo

Article de presse et Témoignage de Maëlle une jeune bretonne qui a décidé de partir au Togo pour six mois, avec notre partenaire Astovot, dans un projet de soutien à l’éducation...

Un bac littéraire en poche, Maëlle Blot s’apprête à partir pour six mois au Togo. Elle secondera des enseignantes dans une école de Kpaliné.

Pour Maëlle Blot, s’envoler vers l’Afrique coulait de source [...] "C’est un continent et une culture que j’ai envie de découvrir depuis longtemps", confie t-elle. "Leur esprit de vivre, leur culture musicale, leur façon de penser, tout m’intéresse", s’enthousiasme la jeune bachelière.

Maëlle au fait des nouvelles technologies, surfe sur internet à la rubrique Missions humanitaires. Une association parisienne, "Solidarités Jeunesses", attire particulièrement son attention. "J’ai ciblé les missions qui m’intéressaient et ait été séduite par un projet au Togo" communique Maëlle. Un CV en anglais plus tard assorti d’une lettre de motivation, le contact est engagé. "Solidarités Jeunesses" transmet le dossier de Maëlle à Astovot, une association togolaise.

Un échange avec Saint-Aubin-des-Lande

Pendant six mois, la Vitréenne de dix huit ans va travailler avec "Les enfants des jardins" pour les 3-5 ans dans la ville de Kpaliné, 90 000 habitants. Elle secondera des enseignantes dans une école. "J’ai prévu de montrer dans toutes les classes un film tourné avec cette tranche d’âge à Saint-Aubin-des-Landes dans la classe de ma mère", dévoile-t-elle. La valeur d’échange entre les deux cultures est sous-jacente. "Au retour les petits Saint-Aubinois se verront offrir un film tourné dans un jardin d’enfants togolais". Sur place, Maëlle versera 290euros par mois à l’association Astovot. Certes, elle aura le gîte et le couvert, "mais surtout, ma participation servira à financer, entre autres, des projets d’alphabétisation et de prévention contre le Sida". [...]

Retour début avril 2013

Ce désir d’Afrique n’aurait pas été concrétisé sans les bourses proposées aux étudiants. Le PIJ/Bourses initiatives jeunes a retenu son dossier, de même que JTM (Jeunes à travers le monde). Paris-Lomé aller-retour n’aura finalement coûté que 800 euros à Maëlle. Si la jeune femme s’engage dans un volontariat, "c’est pour un échange entre les deux cultures". [...] A son retour en Bretagne début avril, elle rédigera son dossier/bilan pour JTM et accepteras volontiers d’apporter son témoignage ici et là. "

LES MOTS DE MAELLE :

Tous les matins, c’est avec le sourire aux lèvres que je prends mon petit vélo pour me rendre à l’école. Si je suis si enjouée d’arriver au travail c’est parce que je sais que les enfants vont m’accueillir en criant : " Davy Mayelle bonne arrivée ! ". Je travaille dans un jardin d’enfants dans la ville de Kpalimé au Togo. Dans ma classe il y a 49 enfants de 3 à 4 ans et nous sommes 3 davy (tata).
Au début j’étais un peu déboussolée car, gérer tout ce petit monde sans pouvoir communiquer avec des mots, c’est un peu compliqué. Puis, j’ai commencé à apprendre les bases de l’Ewe et la j’ai pu réellement intervenir dans la classe. On chante, on danse, on fait l’apprentissage de la langue et des notions de la vie comme : c’est ouvert, c’est fermé...
Nous avons établit une correspondance avec une classe de moyenne section en Bretagne ce qui nous a permis de comprendre que les iovos ( blancs) ne sont pas si différents.

Six mois au Togo, six mois pendant lesquels j’ai vécu intensément chaque minute, je dirais même chaque seconde.

Aujourd’hui j’ai l’impression d’avoir vécu, vécu pour de vrai quelque chose, en vivant les choses calmement mais au jour le jour.
Je me sens plus consciente de la réalité et je sais où je vais, c’est pourquoi j’ai dis à ma maman :" Tu sais, j’aurais pu faire n’importe quelles études cette année, mais cette expérience est la plus formatrice."

N’hésitez pas à voir le monde, il ya plein de merveilles seulement il faut bien ouvrir ses yeux et ses oreilles .

Annaëlle au Kenya

L’apprentissage

- Le vieille tire désespérément sur mon pantalon... Je ne comprends pas ce qu’elle dit. Elle insiste, répète... Au début, je rigole, croyant qu’elle se surprend du fait que je porte un pantalon et non une jupe. Mais elle persiste. Elle tire sur mon pantalon. Elle répète ce qui me semble être la même phrase. J’interpelle une jeune de l’école afin d’établir un semblant de conversation entre nous... La traduction me fait pâlir : "Elle dit que ton sang est proche de ta peau". Je comprends encore moins. Au début, je crois que la vieille me prédit mon avenir, me prévient d’un danger quelconque. Je la regarde abasourdie. Elle touche mes jambes et montre du doigt mes veines. Ouf !! C’était donc ça ! La différence peau blanche/peau noire... et bien sur, a travers ma peau blanche, on aperçoit mes veines, ce qui n’est pas le cas de la vieille a la peau noire. Quand je lui apprends que son sang est lui aussi "proche de sa peau" et que malgré que mes veines soient bleues, mon sang est rouge, tout comme le sien, la vieille semble heureuse et sourit.

- D’habitude, les élèves sont en classe à l’heure où nous allons chercher l’eau a Shartuka Secondary School. Mais aujourd’hui, c’est le week end et il semble que nous ne soyons pas les seules à vouloir remplir nos bidons à l’unique et précieux robinet des 2 kilomètres alentours... Aussi, durant l’attente, les filles commencent a se regrouper tout autour de nous. L’une ose... Il suffisait d’une pour que les autres nous interrogent à leur tour. Désormais, les questions fusent : "Est-ce que tu vas a l’Eglise ?", "Est-ce que tu es mariée ?", "Est-ce que tu as des enfants ?", "Est-ce qu’il est vrai qu’en Europe, il y a des machines pour tout, même pour traire les vaches ?", "Est-ce que, en Europe, tu vas chercher l’eau a la rivière ?", "Quelle est la différence entre l’Angleterre et les Etats-Unis ?". Cependant aux questions habituelles, s’ajoutera celle qui me laissera sans voix "J’ai entendu dire qu’en Europe, les femmes enceintes ne gardent les bébés dans le ventre que six mois ?"

- Ma main est devenue sujet d’étude... Elle ne la lâche pas, la malaxe, la caresse, la prend et la pose sur sa joue, puis se caresse la joue avec... Il semble que ma peau soit plus douce que celle des mamans d’Afrique qui travaillent trop dur, a la lessive, a la cuisine, aux champs... Il suffisait que la première essaie, pour que les autres s’approchent, puis à leur tour me touchent... les mains, les bras, les cheveux. Le temps de l’exploration, ils ne disent mot... De temps a autre, ils se regardent et rigolent. Ils en ont aperçu d’autres, de loin... Je suis la première qu’ils touchent. Effrayant pour certains, surprenant voire amusant pour d’autres.

Les insolites du mois... en bref.

Entendu...
- Une femme aurait donné naissance à un enfant orné d’une corne de vache au milieu du front. La cause : un contraceptif féminin pris pendant plusieurs années.

Fait ....
- A trois sur une moto et sans casque après avoir "désespérément espéré" pendant plus d’une heure qu’une voiture passe.
- A treize dans une voiture : 4 devant, 4 derrière, 5 dans le coffre - sachant qu’ici les gens ne s’assoient jamais sur les genoux les uns des autres - a rouler dans la brousse en pleine saison des pluies, lorsque la brousse devient rivière et que l’eau arrive a hauteur des pneus... puis être obligé de descendre de la voiture en raison d’une côte trop raide.
- Aller aux toilettes avec un parapluie.

Vu...
- Un homme se promenant à dos de chameau dans les rues de Nairobi, un singe une bouteille de cola a la main (et pas derrière un écran de télévision)

Annaëlle, 25 ans actuellement volontaire au Kenya

Caroline au Kenya !

Caroline est partie six mois au Kenya sur un projet artistique et culturel auprès de jeunes enfants de 10 à 15 ans.

En plus de soutenir la création artistique, de développer l’intérêt pour l’art chez les enfants, le but du projet est de diffuser de l’information à la communauté et de manière plus implicite, de promouvoir la paix, la compréhension mutuelle, l’unité et l’apaisement national.

Sur son blog, Caroline partage avec nous son expérience, ses réflexions sur le volontariat, le pays et sa situation et nous fait découvrir le Kenya au moyen de photos, textes, vidéos, croquis...

http://www.carolineaukenya.tumblr.com/


L’association qui l’accueille, Slum Sanaa, est une organisation locale dont l’objectif est de promouvoir les activités artistiques dans les bidonvilles du Kenya. Slum Sanaa vise à créer un Centre Artistique communautaire avec des résidences d’artistes, des studio de danse, d’enregistrement, de design et un espace d’exposition, où les talents peuvent interagir, créer et partager de nouvelles idées et ainsi développer des groupes artistiques mieux organisés.

Cécile au Kenya !

Cécile est partie en volontariat long terme au Kenya, avec notre partenaire CIVS. Elle est volontaire dans une structure qui accueille des enfants démunis.

Elle a créé un blog pour pouvoir nous raconter ses péripéties, découvertes, ses joies et ses déceptions. Le tout agrémenté de jolies photos !

http://cecilekenya.eklablog.com/

Lolaï au Togo !

Lolaï est au Togo où elle effectue un Service Volontaire Européen de 6 mois, Solidarités Jeunesses étant l’organisation d’envoi et ASTOVOT l’association d’accueil.

Ce projet fait partie d’un partenariat avec plusieurs associations africaines : au Togo, Kenya et Ouganda, qui a permit à 6 jeunes français de participer à des projets de sensibilisation à l’hygiène et à la santé mais également à plusieurs jeunes africains de venir effectuer 6 mois de volontariat dans nos délégations en France !

Très beau projet !

Ci-dessous, le lien vers la page Facebook de Lolaï. Vous pourrez y découvrir les photos qui retracent son expérience :
https://www.facebook.com/pages/A%C3%AFLo-Photos/188366457896154

Galerie photo :

Devenez volontaire en Afrique !


De nombreuses places sur les chantiers en Afrique sont encore disponibles !


Nous souhaitons aujourd’hui attirer votre attention sur certains chantiers que nous proposons en Afrique. Méconnus, ils méritent pourtant qu’on s’y intéresse tout particulièrement pour leur originalité et leur intérêt pour la communauté locale.

Caroline au Kenya ! http://carolineaukenya.tumblr.com/


Au pied du Kilimandjaro en Tanzanie, le dialogue inter-culturel est le moteur des projets de notre partenaire Uvikiuta. Convaincue que l’éducation est le fondement de la paix, de la solidarité et du développement durable, cette association prône le développement d’infrastructures appropriées auquel vous pouvez apporter votre contribution.

Pour UVDA et UPA nos deux partenaires en Ouganda les chantiers internationaux ont un rôle à jouer dans le développement des communautés au travers de la rencontre interculturelle. Ces projets sont basés sur la tradition africaine d’échange et d’humanisme durant lesquels vous vivrez des moments riches en partage.

La compagnie Wécré Théâtre au Burkina Faso vise à utiliser le théâtre comme un outil de développement en montant des saynètes qu’elle joue dans différents villages afin d’engager des débats sur des sujets de société. Cette troupe de théâtre volante accueille des volontaires internationaux chaque année. En plus d’offrir une opportunité exceptionnelle de découvrir le Burkina et sa culture, ce projet permet à la troupe de s’enrichir grâce à la rencontre interculturelle.

Au Maroc, l’association CJM a des objectifs sociaux, culturels et éducatifs tels que la formation à la citoyenneté, la participation de tous dans le développement économique et social et le renforcement de l’amitié, de la paix et de la justice entre les individus et les peuples. Venez y contribuer au travers de peinture fresque, de jardinage ou de création d’espaces verts !

N’hésitez pas à nous contacter pour recevoir notre brochure par mail ou par courrier, nous serons heureux de vous la faire partager !

Merci beaucoup aux volontaires qui nous ont envoyés toutes ces superbes photos ! On y trouve des photos du Kenya, Maroc, Togo, Tanzanie et Ouganda !

Galerie photo :

Jeremie au Kenya

World Heritage Volunteering campaign


Jeremie n’est pas volontaire mais bénévole actif au sein de Solidarités Jeunesses, en plus d’être photographe professionnel. Il a réalisé deux vidéos lors de sa visite de deux projets au Kenya, l’un mis en place par l’association GVDA et l’autre par KVDA. Ces projets participent à la campagne WHV, World Heritage Volunteering qui oeuvre pour la promotion et préservation de l’héritage culturel et naturel mondial.


* Le premier projet se déroule dans la réserve naturelle Maasai Mara Game. Des volontaires français, kenyans et coréens ont passés trois semaines au sein de la réserve. Ils ont mené une campagne de sensibilisation à l’écotourisme et ont initié des discussions et débats au sein de la communauté locale afin que les habitants s’approprient davantage le patrimoine de la réserve et participent à sa conservation. De plus, ils ont mis en place des ateliers au sein d’écoles primaires afin de faire la promotion et de sensibiliser les enfants au respect du patrimoine mondial.
Le but final du projet étant de mettre en place un plan d’action durable qui permettrait d’assurer une qualité de vie aux habitants et aux animaux de la réserve en préservant leur environnement naturel.

Volunteering in the Maasai Mara Game Reserve, Kenya. from Jérémie Jung on Vimeo.


* Le deuxième projet a lieu au sein de la forêt sacré du peuple Mijikenda à Kaya Kinondo. Les volontaires d’origines très diverses ont participé à différentes activités telles que la plantation d’arbres, discussions et diffusion d’informations relatives au patrimoine mondial, activités de sensibilisation, etc.
Ce projet tend à permettre aux volontaires de découvrir les cultures locales et saisir l’importance de la forêt dans la construction de l’identité et dans la cohésion de la population. Il a également pour objectif de renforcer l’implication des habitants dans la préservation de la forêt sacré.

Volunteering for the Mijikendas Sacred Kaya Forest, Kenya from Jérémie Jung on Vimeo.


Pour découvrir et même participer à ces projets et à bien d’autres encore, venez les consulter sur notre site internet, sur le moteur de recherche.

Type de chantier:
Région:
Pays:
Votre age :
De:
Á:

Comment s'inscrire...


↓ Recherche avancée ↓
 
 
avec le soutien de :
Membre de :