courrier 10 rue du 8 Mai 1945 - 75010 Paris - France téléphone 01.55.26.88.77
solidarites jeunesses - volontariat international
Solidarités Jeunesses
 

Chantier en Croatie, à Kuterevo

Chantier en Croatie, à Kuterevo
Après mon chantier au Maroc, je suis partie en Croatie.
Je compare brièvement les deux cultures en fin d’article.

 

Kuterevo, c’est un village perdu près de Otočac.

Il y a un mini zoo à ours qui attire quelques touristes. Il y a aussi quelques poules qui se promènent avec leurs petits. Ici, on accueille successivement plusieurs groupes de volontaires, des américains, des belges etc... et des groupes internationaux comme le notre.

Donc au beau milieu des maisons en bois, il y a un trou artificiel à ours, clos par un double grillage, où 2 oursons orphelins sont sociabilisés par un chien qui hurle. Ils ne seront jamais relâchés, puisqu’ils ont été élevés par des humains. Je ne connais pas exactement l’histoire, mais les gens d’ici ont sauvé leur vie (parce qu’ils ont été abandonnés par leur mère à cause d’un accident, un truc comme ça), donc les oursons peuvent vivre en sécurité et font la joie des petits enfants qui viennent les voir.

Réflexion sur les zoo : même s’ils vivent en sécurité, les animaux sont condamnés à mourir dans leur cage, alors ça me rend un peu triste. Quel est le prix de la liberté ?

Logement

Tout cela m’amène donc à décrire le décor et le cadre dans lequel nous vivions. Pour faire simple, tout est fait à la main ici, et à la mode écolo. Notre maison est toute en bois, et quand quelqu’un marche, ça fait tout trembler. Il fait froid la nuit (en tout cas pour moi).

Travail

JPEG - 61.7 ko
JPEG - 48.2 ko

On travaillait 7h par jour, et même le samedi. 9h-13h et 16h-19h. Par contre la deuxième semaine, on travaillait moins. Le premier jour, il pleuvait, et il fallait creuser un tunnel (pour faire passer des ours entre 2 parcs). On avait plein d’outils de bonne qualité mais c’était bien fatiguant... Sinon, on devait aussi creuser une succession de trous dans la terre afin de construire un double barrage.
Sinon on a eu des travaux variés, comme refaire un chemin dans la montagne en récoltant des cailloux, déplacer une sculpture, construire une clôture en planche de bois, faire du ciment etc...

Comparaison avec le Maroc

On sent tout de suite les différences. Comme on est en Europe, on pose beaucoup plus de règles, selon une idéologie de paix, de tolérance, d’échange culturel etc... La plupart des gens discutent de sujet d’intellos (politique, culture, langues, études etc...) et ils ont besoin de plus de moyens pour se marrer. Jouer aux cartes avec de l’alcool par exemple. Au Maroc, ils délirent et se marrent tout le temps pour un rien, adorent les photos (je l’interprète comme un sens plus important de la communauté comme en Corée), sont beaucoup plus spontanés dans leurs émotions.

Conclusion

Ça reste une expérience unique au final, comme ça, plusieurs groupes de volontaires peuvent vivre une courte période dans ce genre de conditions, d’idéologie... et donc d’y réfléchir.

Flora, 23 ans

Type de chantier:
Région:
Pays:
Votre age :
De:
Á:

Comment s'inscrire...


↓ Recherche avancée ↓
 
 
avec le soutien de :
Membre de :